C’est la clairière du grand n’importe quoi pour la moitié des élèves de seconde

C’est la clairière du grand n’importe quoi pour la moitié des élèves de seconde

Jeudi 14 novembre 2019,  15 élèves de seconde sont allés au domaine de Bayssan pour assister au spectacle « La clairière du grand n’importe quoi » d’Alain Béhar.

Seul sur scène, un homme, monsieur tout le monde, raconte un conte. C’est une épopée un peu dingue, un récit géo poétique, vaguement visionnaire. L’homme sur scène est en colère et énonce un discours politique. Il est question de l’Afrique avec des catastrophes planétaires, d’un temps saturé d’informations qui se mélangent, d’images et d’actualités. On parle aussi de gens qui migrent vers l’imaginaire et d’un bateau en papier qui accueille tous les métissages. On y navigue sur une mer de lait. C’est à rire et à pleurer à la fois.  Il semble que la terre y tourne de temps en temps dans l’autre sens et autour d’autre chose. On croise des Berbères du Vietnam, des Kabyles islandais, des Zulu du Tibet…

Voilà une belle balade pour nos élèves qui se sont laissés transportés dans l’imaginaire.

Fermer le menu