Le site du LEAP les Buissonnets

Dans le cadre de leur formation en éducation socio-culturelle, les élèves de 1ère ont participé au festival du film d’éducation, organisé par Sortie Ouest  en partenariat avec les céméa, à Béziers le jeudi 9 mars 2017 en compagnie de leur enseignante Mme Cribaillet et Mr Gibelin, AEVS. Les élèves ont profité du parc du site pour pique-niquer et ensuite ils ont pu assister à la projection de trois courts-métrages. Avant cette projection, nous avons pu voir le court-métrage de la lauréate du concours de pocket film organisé par la maison de l’adolescent de Montpellier. Le principe est simple les jeunes proposent à partir d’un thème un film de trois minutes  filmé à l’aide d’un téléphone portable, l’équipement naturel d’un adolescent !

Les trois courts-métrages avaient pour thème l’éducation.

Le premier s’intitulait « le mûrier noir » de Gabriel Razmadze. L’histoire se déroulait en Géorgie dans la petite ville minière Chiatura. Un père, mineur, élève son fils adolescent seul. Le fils est passionné d’avion et fabrique des planeurs qui lui permet de s’échapper à cet univers noir. Il a pour voisine une adolescente qui elle, est destinée à des études de médecine. La jeune fille est issue d’un milieu aisé. Les jeunes gens s’entendent bien. La dernière image est terrible car on voit le jeune homme descendre à la mine et pendant ce temps la jeune fille déménage pour poursuivre des études. En Géorgie ou ailleurs il est difficile de sortir de sa condition !

Le deuxième court-métrage était un documentaire sur la « bergerie des Malassis ». Dans le quartier de Bagnolet, le berger Gilles promène ses chèvres dans les cités. Autour de ses chèvres le berger crée du lien ingénérationnel mais aussi entre les différentes minorités.

Et enfin le troisème court-métrage est « mon ami Nietzche » de Fauston da Silva . L’histoire se situe au Brésil, dans une favella. Un garçon qui a des difficultés scolaires ramasse un livre dans une décharge : « ainsi parlait zarathoustra ». Celui-ci appprend à lire à travers le livre de Nietzche mais il remet en question la place de Dieu ce qui inquiète la mère du garçon qui l’emmène voir un prêtre. La mère prend la décision de jeter le livre ce qui provoque un grand désarroi auprès du garçon. A la fin du film on voit le garçon qui part à la recherche du livre dans la décharge et tombe sur un autre : «  le manifeste communiste » de Karl Marx. Nous vous laissons le soin de finir l’histoire…

Après la projection, ils ont participé à des ateliers animés par des animateurs céméa : nos élèves ont participé à l’atelier philosophique et ont dû réfléchir sur des phrases du philosophe Nietzche.

 

Comments are closed.

Bombax Theme designed by itx